2 bébés, 2 allaitements, 2 aventures, la même magie…


Mon témoignage d’allaitement long pour Mummy’s little girl dans le cadre de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel.

« Avant de vouloir des enfants, je ne souhaitais pas allaiter : avoir un truc pendu à mon sein c’est pas pour moi, et puis je ne pas super tactile et je suis bien de trop pudique! Pourtant, j’ai été allaitée et il y a des femmes qui allaitent plus ou moins longtemps et de manière très différentes dans mon entourage: les discrètes, toutes en douceur, les douillettes, ça pince, ça fait mal au dos, et les plus intrusives, qui nous déballent tout, tout le temps, qui imposent, « regardez moi, j’allaite! » . Et ça ne me renvoie pas une très belle image de l’allaitement alors non, je n’allaiterais pas. Bref, j’étais pleine d’idées reçues, et puis il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis!

Enceinte pour la première fois, au fur et à mesure que mon ventre s’arrondi, des envies d’allaitement naissent. Je change d’avis et décide de donner la fameuse tétée d’accueil : je veux essayer, savoir si j’aime, si je suis à l’aise. J’ai peur de regretter si je ne le fais pas!
Mlle Z. est enfin là, elle est contre moi, elle grimpe, cherche mon sein, je l’aide un peu. La première tétée est à la fois magique et désagréable… Première tétée et première crevasse, elle tète mal ( j’apprendrais plus tard, lors d’une formation allaitement qu’elle a un frein de lèvre trop court). Mais cette proximité avec ma fille, ce lien que nous créons, je ne peux déjà plus m’en passer et je ne vois pas faire autrement, j’allaiterais ma fille! Les semaines passent, je sers les dents, mais je ne lâche rien ! D’autant plus que je ne peux pas m’occuper de ma fille comme je le voudrais, j’ai une tendinite à chaque poignets suite à une chute dans la baignoire pendant la grossesse… Et la dépression se fait de plus en plus présente. Les tétées sont nos moments à nous deux, sans ça j’aurais certainement sombré… L’entourage ne m’aide pas trop, des réflexions, des jugements… Heureusement, Mr mon Mari et ma maman sont d’un soutien sans failles.
Notre belle aventure durera 12 mois tout pile, avec des hauts et des bas (crevasses, confusion sein/tétine), et le jour de ses 1an, Mlle Z. a bu son premier biberon. Tout en douceur, elle ne m’a jamais réclamée de téter à nouveau et, de mon coté, j’étais heureuse de retrouver mon corps. Nous l’avons très bien vécu toutes les deux. C’était LE moment pour NOUS DEUX d’arrêter. 

3 ans plus tard, Mr M. est en route, c’est évident, je l’allaiterais!

Première tétée de Mlle Z, Je deviens Maman!

Première tétée de Mlle Z, Je deviens Maman!

La première tétée est fantastique, ça m’avait manqué, ce contact, ses petites mains sur mon sein, ce regard, bébé qui tète goulûment… Mais je me rends vite compte qu’il tète trop souvent, toutes les 30 minutes environ, il y a un problème, je le sens… 1 mois après sa naissance, le diagnostique est posé: reflux gastro-oesophagien interne. On commence l’Inexium. Mr M. est aussi intolérant aux protéines de lait de vache, dort peu et se réveil 3/4/5 fois par nuit, enchaine les rhumes et les otites. Je suis fatiguée, pas par l’allaitement, mais par ce rythme infernal, nos nuits hachées malgré le cododo. Quand il dort c’est sur mon épaule ou dans l’écharpe. Ma lactation baisse… Mais je n’ai pas le choix, il ne sait pas boire au biberon, on a tout essayé! L’idée m’a traversée plusieurs fois l’esprit mais même si je le voulais, je ne pourrais pas le sevrer! Et bizarrement, l’entourage on ne l’entend pas… Ils ont compris l’importance de l’allaitement pour nous. Des vitamines, une alimentation sans PLV et des réintroductions tests tous les mois: nous tenons bon, à 9 mois, Mr M. arrête l’Inexium et nous commençons la réintroduction des protéines de lait de vache, une belle victoire! Notre aventure lactée dure depuis 15 mois maintenant, nous n’avons pas vu le temps passer et je savoure nos moments en tête à tète, sa main qui caresse ma joue, mes cheveux, quand il lâche le sein et se redresse pour me faire un bisous, quand il éclate de rire quand je lui fais une grimace, cette complicité… Des instants magiques!

Tétée câline avec Mr M.

Tétée câline avec Mr M.

L’allaitement n’est pas qu’une affaire de maman. l’allaitement c’est un trio: bébé, maman et papa. Oui oui, papa a un rôle dans l’allaitement, un rôle très important malgré tous ces mythes comme quoi les papas ne se sentent pas impliqués car ils ne nourrissent pas leurs bébés. Ils sont tellement important! Les papas prennent la place qu’ils veulent bien prendre… 
Mr mon Mari est présent dans notre aventure depuis le début, il nous a protégée de tout son amour contre les réflexions et les jugements des ignorants, il m’a motivée dans les moments de doutes, il est mon soutient le plus précieux. Infiniment merci! »

Catégories :Mum's Life

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *